Techniques de Respiration : Types de Pranayama

Respiration longue et profonde

La respiration longue et profonde est l'une des façons les plus courantes de respirer. Ce type de respiration se fait en utilisant la capacité des poumons à l'inhalation et à l'exhalation.

 Cela se fait en respirant lentement et en ne précipitant pas le souffle. Normalement, cela se pratique à travers le nez, car ça aide à contrôler la respiration. Toutefois, on peut le faire avec la bouche aussi.

Avantages

• Augmente la circulation de l'oxygène dans le corps, ce qui favorise la guérison et un état de détente permanent

• Prévient et diminue l'accumulation des toxines dans les poumons.

• Stimule la production d'endorphine pour lutter contre la dépression.

• Expansion de la capacité des poumons ce qui augmente la concentration, la patience, la souplesse et la résistance. Cela augmente également la sécrétion de la glande pituitaire, qui développe l'intuition.

• Pour les pompes du liquide céphalo-rachidien dans le cerveau qui permettra d'augmenter votre énergie globale.

• Renforce l'aura, ce qui réduit l'insécurité et diminue la peur.

• Purifie le sang.

• Permet le contrôle des émotions négatives, qui aide à briser les mauvaises habitudes et les vieux schémas.

Dans notre vie quotidienne, nous avons tendance à utiliser seulement un petit pourcentage de la capacité de nos poumons au lieu de les utiliser à leur pleine capacité

Le contrôle du Souffle

Le contrôle du souffle est sans doute l’aspect le plus important du Prânâyâma (contrôle de la respiration) : C’est un outil extraordinaire pour combattre l'anxiété, les crises de nerfs, les craintes, la douleur et la dépression.

Le Yogi Bhajan disait qu'une personne obtient un nombre prédéterminé de souffles, de la naissance jusqu'à sa mort.

Cela signifie que vous pouvez prolonger votre durée de vie en exécutant contrôlant votre souffle. Comme mentionné précédemment, l’état dans lequel nous nous sentons est directement lié à la façon avec laquelle nous respirons

Lorsque l’on est face à des situations de la vie difficiles ou stressantes, notre corps a une tendance inconsciente à tirer sur le diaphragme.

C'est la zone du plexus solaire, où le corps garde toutes ses émotions. Il y a soixante-douze mille nerfs de notre corps. Sur l'ensemble des soixante-douze mille, soixante-douze sont les plus importants. Sur ces soixante-douze, dix sont essentiels. 

En Inde, ils disent que si le troisième Chakra (l'un des points focaux où tous les deux mille soixante nerfs répondent), n'est pas en équilibre, une personne ne peut pas être en bonne santé, peu importe la quantité de médicaments qu'elle prend.

L’une des façons d'équilibrer cela est la pratique du yoga Prânâyâma qui permet le contrôle du souffle.

Avantages

• Libère de l'anxiété et de la nervosité. Le contrôle du souffle tel que décrit par le yoga prânâyâma renforce force le diaphragme, ce qui a un impact direct sur le centre du nombril, qui libère les émotions aussi.

• Rétablissement et renforcement du système nerveux.

• Aide à reprendre le contrôle des états mentaux lors de stress.

• Aide le cœur et la circulation en libérant le corps des toxines par la circulation sanguine.

• Augmente la masse les organes internes.

• Diminue les toxines et les dépôts dans les poumons, muqueuse, et dans les vaisseaux sanguins.

• Expansion de la capacité des poumons.

Comment pratiquer le contrôle du souffle ?

Inspirez et expirez par le nez (ou la bouche) en tirant le diaphragme dans l'abdomen lors de l'expiration et en poussant au cours de l'inhalation. Faites le rapidement, à raison de 2 ou 3 fois par seconde, et aussi très fort.

Les gens à côté de vous doivent être en mesure de vous entendre. La fréquence devrait être de 120 à 180 respirations fois par minute! 

Ne vous attendez pas à un contrôle de souffle parfait dès la première fois, bien que cela puisse être possible pour certains chanceux. Au lieu de cela, vous pouvez démarrer en appuyant sur l'abdomen, en expirant avec force et à haute voix, en insistant sur l'expiration.

Commencez à partir de là, jusqu'à ce que vous inspirez la même quantité d'air que vous expirez. Une autre façon de commencer est de pratiquer le contrôle de souffle pendant quelques minutes en trente secondes d'intervalle et alternant avec de longues et profondes respirations.

Bientôt, vous serez capable de faire cela pendant de longues périodes de temps sans arrêt ou sans sentiment d'inconfort

Contre-indications

Il y a une contre-indication lorsque la femme est enceinte, ou durant les deux premiers jours de son cycle menstruel.

Au lieu d’essayer de contrôler votre souffle, pratiquez la respiration longue et profonde.

Sitali prânâyâma

Le Sitali prânâyâma, aussi est une technique visant à contrôler le souffle.

Comment faire : 
• Courbez la langue en forme de U 
• Inspirez par l’espace interstitiel de la langue 
• Expirez par le nez 

Avantages : 
• utilisés pour faire baisser la fièvre ou la température du corps pendant les journées chaudes 
• facilite la digestion 
• Si la langue a un goût amer au début c'est un signe qu’une désintoxication est en cours.

Souffles brisés

Certains kriya yoga utilisent les souffles brisés. 

Comment faire Ce type de respiration travaille avec un ratio pour les inhalations, retenez l’air, expirez, et maintenez.

Exemple: 1:4:2:0, 4:16:2:0. Inspirez en quatre coups par le nez, tenir pendant quatre secondes, expirez en deux coups, et maintenez l'air dans une forme O.

Un autre exemple courant est le rapport 4:1. Inspirez en 4 coups égaux, comme un reniflement rapide par le nez et expirez en un seul coup rapide par le nez. 

Avantages

• Aide à guérir la dépression 
• Aide à vous soigner

Respirations en Sifflet

Faites de votre bouche un trou par où l'air sort et écoutez le son du sifflet lorsque vous respirez. Il y a deux façons de faire ce type de respiration. 

Comment faire

Une façon est d'inhaler par le nez et d’expirer par la bouche en faisant un bruit aigu. L'autre voie est l'inhalation par la bouche plissée en faisant un bruit aigu et puis d'expirer par le nez. 

Avantages 

• Active les glandes supérieures: thyroïde et parathyroïde 

Le Kapalabhati

Cette technique de respiration est communément utilisée à la fin de la séquence de Yoga Bikram.

Comment faire

Asseyez-vous dans une position confortable. La position assise la plus couramment utilisée pour ce type de respiration (bien que vous pouvez utiliser d'autres positions aussi).

En premier, exhalez avec force tout en tirant en même temps sur l'abdomen. Ensuite, inspirez rapidement par le nez et forcez l'air à sortir, tout en tirant sur l'abdomen. Ce type de respiration se fait à un rythme rapide.

Avantages

• Relaxe le corps et l'esprit

• désintoxique le corps