Les Techniques de Yoga pour les femmes enceintes

La grossesse est la période comprise entre la conception à la naissance d'un bébé. Elle apporte à la fois la joie et le bonheur pour les parents.

La grossesse commence à partir du moment où le spermatozoïde d'un mâle fertilise l'ovule de la femelle (ovule), elle dure environ  40 semaines ou 280 jours.

Certaines femmes accouchent avant la date prévue, on parle dans ce cas de nouveau-né prématuré.

Les symptômes de la grossesse comprennent les règles interrompues, les nausées matinales, le gonflement des seins, la fatigue, les nausées, l’augmentation de la fréquence des mictions, la prise du poids, les sautes d'humeur.

Dans certains cas, la grossesse peut même comprendre des envies bizarres ou hors saison comme l’argile ou les fécules de maïs.

Les risques liés à la grossesse

La grossesse présente beaucoup de risques qui valent la peine d’être pris en considération. Les complications peuvent concerner la mère ou l'enfant. 

Les risques comprennent la grossesse extra-utérine dans laquelle l'ovule fécondé s'implante hors de l'utérus. 

La toxémie est un autre risque important lié à la grossesse. Il s'agit dans ce cas de complications graves qui surviennent dans un stade ultérieur à la grossesse et se caractérise par une hypertension artérielle, une prise de poids importante et par la protéines dans l'urine.

Les problèmes de santé peuvent également accroître le risque pendant la grossesse. La grossesse est particulièrement difficile si la femme souffre de maladies cardiaques, d'hypertension artérielle, de maladie du foie, d'asthme, d'épilepsie et de maladies sexuellement transmissibles.

Le risque est relativement plus élevé durant le premier trimestre ou pendant les premiers mois car c'est pendant cette période que les organes les plus vitaux de l'enfant comme le cerveau, les organes internes, les bras et les jambes se forment.

Le deuxième trimestre est caractérisé par une prise du poids et une croissance soutenue du bébé dans le ventre. Vous remarquerez aussi que votre bébé commence à bouger avant la fin de ce trimestre.

Au dernier trimestre, la femme enceinte pourrait continuer à ressentir les désagréments qu'elle a déjà ressenti au cours du deuxième trimestre.

En plus de cela la respiration peut devenir plus difficile. Le bébé grandit et met plus de pression sur vos organes.

Le Yoga et la grossesse : Les Postures conseillées

La pratique du yoga peut vous aider à préparer votre esprit et votre corps à la naissance de votre bébé.

Les postures du yoga contribuent à garder votre corps souple et réduit les symptômes courants de la grossesse comme les nausées matinales et la constipation.

Il peut également contribuer à assurer un accouchement facile et en douceur.

Il permet entre autre de soulager la tension autour du canal du col utérin. Les techniques de respiration peuvent aussi devenir très pratiques et vous aident pendant la grossesse.

Une attention particulière est cependant nécessaire dans le choix des postures du yoga que vous pratiquez.

Vous devriez éviter les postures qui nécessitent de se mettre sur le dos ou sur le ventre.

Durant le premier trimestre, les postures debout du yoga sont conseillées. Ces postures contribuent à renforcer les jambes, favorisent la circulation, produisent de l'énergie et peuvent réduire les crampes aux jambes.

Il est également conseillé de faire quelques exercices d'étirement tels que les exercices d’étirement des ischio-jambiers pour éviter les sciatiques.

Au cours du deuxième et troisième trimestres, vous devez penser à réduire votre temps passé dans la pratique des Asanas pour éviter la fatigue et le surmenage.

Il est également conseillé de ne pas pratiquer le yoga à partir de la dixième jusqu’à la quatorzième semaine de grossesse. Ces semaines là sont très importants et il faut éviter tout ce qui pourrait lui présenter un risque.

Évitez aussi de faire les postures inversées, bien que certains praticiens du Yoga préconisent de les faire jusqu'à le septième mois, d'autres conseillent de ne pas les faire.

Exercices de Yoga pour les femmes enceintes

Voici les postures du yoga qui peuvent vous aider à faire face aux symptômes de la grossesse et vous assurent une récupération rapide après l'accouchement.

Certaines postures qui font pression sur l'abdomen et d'autres qui sont difficiles et qui ne doivent donc pas être faites au cours des étapes de la grossesse les plus avancées.

Renseignez-vous auprès de votre enseignant afin qu'il vous guide et qu'il vous prépare un programme spécifique durant votre grossesse.


La posture de la montagne (Tadasana)


La posture de la montagne favorise le sentiment de l'immobilité, la force, la puissance détendue et la stabilité associé à la montagne. 

Cette posture de yoga est l'une des façons de se familiariser avec l'immobilité.


La posture du Triangle (Trikonasana)


Dans l'art hindou, le triangle est le symbole puissant du divin.

On le trouve fréquemment dans les mandalas yantras et il est utilisé lors de la méditation.

Pour en savoir plus sur la posture du Triangle (Trikonasana)


La posture du guerrier


La posture du guerrier étire et renforce les bras et les jambes, augmente l'endurance, améliore l'équilibre et la concentration et peut aussi soulager les maux de dos. 

Si vous souffrez de diarrhée, d'hypertension artérielle ou de problèmes de cou, vous devriez prendre des précautions supplémentaires avant de pratiquer cette posture.


La posture de l’étirement à coté en restant debout


C'est une posture avec deux lignes d'énergie rayonnant vers l'extérieur à partir du centre de votre corps.

Il s'agit d’une posture simple de yoga avec un exercice d'étirement au cours duquel une ligne d'énergie atteint le haut de votre ventre et va vers l'extérieur à travers le bras. La deuxième ligne se déplace vers le bas à travers les jambes


S’étaler et Plier la jambe en avant


La Pratique égulière de cette posture peut renforcer et étirer l’intérieur et l’arrière des jambes ainsi que votre colonne vertébrale. Les personnes atteintes de problèmes de dos devraient éviter de se pencher complètement en avant.

Pour les débutants, vous pouvez utiliser des accessoires comme une chaise pliante qui sert comme support à vos avant-bras.

Assis en pliant à l'avant (Paschimothanasana)


Détendez votre corps et votre esprit, étirez vos muscles ischio-jambiers, vos épaules, et votre colonne vertébrale.

Soulagez le stress et améliorez votre concentration en en pratiquant cette posture. 



La Posture du Héro (virasana)

La posture du Héro est l'une des postures assises classiques. Elle renforce les arches des pieds, étend la cheville, et améliore la posture.

Cette posture du yoga est idéale pour les gens qui ont les pieds plats.

Jambe étendu vers l'avant (Konasana Upavista)

C’est une posture du yoga qui travaille principalement sur les muscles ischio-jambiers et les adducteurs.

Elle active le corps et favorise le calme intérieur.

 


La posture du poisson (Matsyasana)


Faire la posture du poisson soulage la raideur des muscles du cou et des épaules et améliore la souplesse de votre colonne vertébrale. Cet artcile relatif à la posture du poisson Matsysana vous donnera des détails supplémentaires sur elle. 

La posture du chat (Bidalasana)


La posture du chat vous apprend à vous initier au mouvement à partir du centre de votre corps et à coordonner vos mouvements et votre respiration.

Ce sont les deux thèmes les plus importants dans la pratique du yoga. Gardez à l'esprit que la posture du chat n'est pas recommandée si vous avez des douleurs au dos.

Debout sur la tête (Sirshasana)

Le poirier est l'une des postures de base du yoga. Elle est considérée comme la reine des Asanas en raison de ses nombreux effets positifs sur l'ensemble du corps.

Beaucoup de yogis croient que la pratique du poirier peut aider à traiter les maladies.


La posture de l’arbre (Vrkasana)


La posture de l’arbre aide à renforcer vos cuisses, vos mollets, vos chevilles et votre dos. Elle peut aussi accroître la souplesse de vos hanches.

Votre équilibre et votre concentration peuvent aussi être améliorés avec une pratique constante. Cette posture du yoga est recommandée pour les personnes qui ont la sciatique et les pieds plats.

La posture de la charrue (Halasana)

La posture de la charrue étend la colonne vertébrale, et améliore ainsi la flexibilité épinière.

Elle est bénéfique à la glande thyroïde et à l'abdomen, elle soulage les tensions dans les épaules et le dos, et réduit le stress. 


La posture de la torsion Assise (Marichyasana)

Aussi appelé Marichi, la posture de la torsion Assise est bénéfique à vos organes abdominaux et votre colonne vertébrale.

Évitez de faire cette posture si vous avez des maladies chroniques au niveau de la colonne vertébrale ou du dos. En outre, effectuez cette posture sous la supervision d'un instructeur de yoga.

Remontées de l’épaule


Beaucoup de gens ont beaucoup de tension au niveau du cou et des épaules, ce qui conduit à une rigidité à cet endroit du corps et à des céphalées.

La pratique du yoga peut soulager la tension, augmenter la flexibilité et tonifier les muscles.


La technique de la respiration Ujjayi

Selon le texte yogique ancien, Ujjayi peut aider à vous protéger de beaucoup de maladies.


La posture du Cadavre (Savasana)


Pour bien vous détendre, vous devez d'abord vous familiariser à la façon avec laquelle on doit être tendu.

C'est ce qui arrive quand on pratique la posture du cadavre.